Maintenant que la surprise réservée à ma famille est passée, nous pouvons dévoiler à tout le monde que nous sommes rentrés plus tôt que nous l’avions annoncé !

Arrivés le 13/03 sous un temps d’hiver, de précipitations « pluie/neige », les 6 degrés dans la caravane m’ont valu une première semaine de bon rhume. Oui, parce qu’entêtée comme je suis, même la première nuit de notre arrivée, j’ai voulu dormir dedans, comme une enfant qui découvre son cadeau de Noël !  Au grand dam de ma belle-mère qui avait tout prévu pour nous accueillir…au chaud !

IMG-20190322-WA0000(3)

Nous nous installons petit à petit : l’eau grâce au récupérateur d’eau des parents de Jean-Phi puis leur réseau d’eau (en attendant la pluie). Les toilettes, par la construction de toilettes sèches en bois de palette, ce qui nous a déjà valu des rires pour préserver notre intimité. L’électricité, grâce aux parents de Jean-Philippe. Les affaires d’hiver et de printemps retrouvées dans des malles et deux visites dans notre chalet, les couettes sorties, le mécanisme du chauffage maitrisé : on y est ! 

Installation amplement facilitée par des repas pris chez mes beaux-parents en arrivant, et tout le confort nécessaire, autant que nous en avons besoin.        

IMG_1085

     

 

IMG_1088

IMG_1093

4 photos pour vous montrer que nos besoins physiologiques sont aucentre de notre vie actuelle !!!

Ça, c’est pour le côté matériel ;

Quant au « retour vécu par mon psychisme », il est autre, encore difficile à nommer.Il m’est difficile de savoir ce que je ressens. Les choses « à faire » prenant vite de la place : assurances à remettre en route, questions de voitures à régler, de sécu, inscriptions dans les écoles, papiers à retrouver dans nos innombrables malles, administratif et démarrage du travail en Suisse pour Jp…

J’ai remis à plus tard mon introspection mais je sens déjà les prémisses que ce ne sera pas facile pour moi.

Affaire à suivre…

Les enfants quant à eux ont repris le chemin de l'école le 18.03. Ils sont enchantés d'avoir retrouvé une école,  des amis, de vraies maitresses...

Tout leur va : la caravane aussi est une fête! La nostalgie est tout de même présente pour Noé, partagé entre ses souvenirs de Mada, ses copains delà-bas et la joie de rentrer. 

Sinon, pour que la société de consommation ne nous revienne pas trop vite de plein fouet, on se lance avec les enfants vers un nouvel objectif : tendre vers le « 0 déchet » : chercher les magasins qui vendent en vrac, trouver de nouveaux repères, un défi qui nous ravie en famille. Ce n’est que le début…

Noé a déjà découvert un DIY (Do it yourself : fais le toi-même) : fabriquer des Tawashis, pour remplacer nos éponges par…des chaussettes orphelines (propres !) prêtes à être jetées, qu’il tresse d’une certaine manière. Nous aimons tous les deux découvrir comment valoriser nos déchets.

On commence à réfléchir aux premiers semis à faire avec Joshua et Yanaël.

En tout cas, le printemps et le soleil sont au rendez-vous pour nous accueillir et cela fait un bien fou.

La famille, les amis sont aussi là et cela aussi fait un bien fou !

DSCN1956